Article de Marie-Eve Charron dans le Devoir samedi 27 et dimanche 28 janvier 2018